Pourquoi la chimiothérapie mène-t-elle à la constipation ?

Vous êtes probablement prêt à faire face à la nausée pendant la chimiothérapie, mais elle peut aussi être difficile pour votre système digestif, pour votre transit intestinal.

Certaines personnes trouvent que leurs selles deviennent moins fréquentes ou plus difficiles à passer.  Ou parfois totalement l'inverse avec des diarrhées. Mais il existe des stratégies simples qui peuvent vous aider à prévenir ou à soulager la constipation.

Il y a quelques facteurs en jeu lorsqu'il s'agit de chimiothérapie et de constipation.  Dans certains cas, la chimiothérapie peut entraîner des modifications de la muqueuse intestinale, entraînant la constipation. Des changements dans vos habitudes alimentaires ou votre niveau d'activité peuvent également entraîner une irrégularité intestinale.

Vous prenez peut-être des médicaments pour gérer d'autres effets secondaires pendant la chimiothérapie. Ils peuvent aussi vous laisser constipé.

 .chimio et constipation

Qu'est-ce que la constipation ?

La constipation est "le passage anormalement retardé ou peu fréquent d'excréments habituellement secs et durcis (les selles)".  

Certaines personnes sont constipées parce qu'elles ne mangent pas assez de fruits et de fibres, ne font pas assez d'exercice ou d'activité physique et/ou ne boivent pas assez de liquides (la plupart des gens devraient boire au moins 8 verres d'eau ou autres boissons non alcoolisées par jour). 

Certaines conditions médicales et certains médicaments peuvent causer la constipation.  Par exemple, certains médicaments de chimiothérapie peuvent causer de la constipation. De plus, de nombreux analgésiques causent la constipation comme effet secondaire. 

Il y a beaucoup de choses que les patients peuvent faire pour prévenir ou soulager la constipation.  De plus, il existe de nombreux médicaments que votre médecin peut recommander pour la constipation.

Symptômes :

  • selles peu fréquentes. Il n'y a pas d'horaire "normal" pour les selles.  La fréquence des selles ou la rareté doit être déterminée en fonction de votre propre horaire "normal".  
  • Des selles dures et difficiles à passer.  Souvent, une personne passera de petits morceaux de selles, sans une élimination satisfaisante.
  • Aller aux toilettes peut être douloureux. Vous pouvez ressentir des crampes, des contractions. 

Que puis-je faire pour gérer la constipation pendant et après la chimio?

Si on vous a prescrit un "régime intestinal", assurez-vous de le suivre à la lettre.

En général, la constipation peut être prise en charge ou évitée en modifiant votre alimentation ou en faisant de l'exercice. Voici quelques choses que vous pouvez essayer :

  • Augmentez votre apport en fibres. Environ 25 à 50 grammes de fibres sont recommandés par jour. Les aliments riches en fibres comprennent les aliments riches en grains entiers, comme certains pains et céréales. Les fruits, les légumes, le riz brun et les haricots sont aussi de bons choix. Les noix ou le maïs soufflé font des collations saines et riches en fibres.
  • Buvez beaucoup d'eau ou de jus. L'hydratation est importante. Boire des liquides aide à ajouter de l'humidité à vos selles, les rendant plus faciles à évacuer. La plupart des gens ont besoin d'au moins huit verres d'eau par jour pour rester hydratés. Les boissons chaudes comme le café ou le thé aident souvent à combattre la constipation.
  • Faites de l'exercice. Le fait de bouger votre corps peut aussi vous faire aller à la selle. Faire une promenade, des étirements légers ou du yoga peut être bénéfique pour la digestion. Assurez-vous simplement d'écouter votre corps et de ne pas en faire trop.
  • Essayez des émollients ou des laxatifs en vente libre. Les ramollisseurs de selles et les laxatifs sont facilement disponibles dans les pharmacies et peuvent procurer un soulagement. Mais il est important de consulter votre médecin avant de les prendre. Ces médicaments peuvent ne pas être recommandés pour les personnes ayant une faible quantité de plaquettes.
  • Renseignez-vous au sujet d'un lavement. Si vous souffrez de constipation grave, demandez à votre médecin de vous parler d'un lavement, une procédure par laquelle un liquide ou un gaz est injecté dans le rectum. Un lavement est généralement utilisé après d'autres changements de régime alimentaire et de style de vie qui n'ont pas apporté de soulagement. 
  • .chimio et constipation

Demandez à votre médecin:

  1. Mon traitement de chimiothérapie est-il susceptible de causer de la constipation ?
  2. Que puis-je faire pour réduire la constipation ?
  3. Y a-t-il des traitements que je peux prendre pour soulager la constipation ? Quels sont les risques et les avantages de ces traitements
  4. Quels aliments dois-je éviter pendant la chimio ? Quels aliments peuvent aider ?
  5. Combien de temps ma constipation va-t-elle durer ?
  6. Que dois-je faire si je n'ai pas eu de selles depuis plusieurs jours ?
  7. Que faire pour atténuer les douleurs abdominales? Et-il possible de prescrire quelque chose?


La constipation peut être un effet secondaire de votre traitement de chimiothérapie. Mais il est probable que vous serez en mesure de le prévenir ou de le réduire en apportant des changements à votre mode de vie, comme l'ajout de certains aliments à votre alimentation ou l'exercice régulier.

Si vous n'êtes pas en mesure d'obtenir un soulagement avec des remèdes à domicile, votre médecin peut vous recommander d'autres traitements.

Blog cancer Mademoiselle Foulard

Rédigé par Sophie

couvre chef cancer pas cher femme

Source de cet article : healhline et chemocare