Le cancer aux XVIe et XVIIIe siècles

Publié le : 23/05/2020 16:21:31
Catégories : Histoire Cancer

Le cancer aux XVIe et XVIIIe siècles

Pendant la Renaissance, à partir du 15e siècle, les scientifiques ont développé une meilleure compréhension du corps humain. Des scientifiques comme Galilée et Newton ont commencé à utiliser la méthode scientifique, qui a ensuite été utilisée pour étudier les maladies. Les autopsies, pratiquées par Harvey (1628), ont permis de comprendre la circulation du sang dans le cœur et le corps, qui était jusqu'alors un mystère.

En 1761, Giovanni Morgagni de Padoue a été le premier à faire quelque chose qui est devenu une routine aujourd'hui : il a pratiqué des autopsies pour établir un lien entre la maladie du patient et les découvertes pathologiques après sa mort. C'est ainsi qu'ont été jetées les bases de l'oncologie scientifique, l'étude du cancer.

Le célèbre chirurgien écossais John Hunter (1728-1793) a suggéré que certains cancers pouvaient être guéris par la chirurgie et a décrit comment le chirurgien pouvait décider des cancers à opérer. Si la tumeur n'avait pas envahi les tissus voisins et était "mobile", il a déclaré : "Il n'y a pas d'inconvenance à l'enlever".

Un siècle plus tard, le développement de l'anesthésie a permis à la chirurgie de prospérer et les opérations classiques du cancer, comme la mastectomie radicale, ont été développées.

Source : cancer/org