Nouveaux produits

  • Bonnet Chimio Angele
    Bonnet Chimio Angele

    Nous vous présentons ce nouveau Bonnet de Chimiothérapie.  Ses jolies...

    22,90 €
  • Bonnet Chimio Ines
    Bonnet Chimio Ines

    Nous vous présentons ce nouveau Bonnet Chimio, à la fois léger et fin....

    22,90 €

Guide des hommes sur la sexualité pendant et après le traitement du cancer

Publié le : 02/10/2020 21:27:37
Catégories : Cancer-Chimio

Guide des hommes sur la sexualité pendant et après le traitement du cancer

Pendant et après leur traitement contre le cancer, les hommes de tout âge, atteints de maladies précoces ou avancées, auront des préoccupations et des questions sur la sexualité et l'activité sexuelle. Il est fréquent que les hommes atteints de différents types de cancer se débattent avec leur image corporelle, qu'ils aient moins envie d'avoir une intimité sexuelle et/ou qu'ils aient une modification de leur capacité à obtenir ou à maintenir une érection pendant l'activité sexuelle ou une modification de l'orgasme ou du point culminant.

Même si vos prestataires de soins de santé ne vous interrogent pas sur cet aspect normal et important de la santé, vous ne devez pas hésiter à discuter de vos sentiments ou à poser des questions sur l'impact des traitements anticancéreux sur votre santé sexuelle. Cet article tente de répondre aux questions courantes qui se posent, mais n'aborde certainement pas toutes les questions. Comme pour toute préoccupation, parlez de votre situation particulière avec vos prestataires de soins de santé.

Quelles sont les préoccupations qui pourraient surgir ?

Certains hommes perdent le désir sexuel, sont incapables d'avoir ou de maintenir une érection, ne parviennent pas à atteindre l'orgasme ou ont un changement d'orgasme (durée, intensité ou éjaculation sèche), ressentent des douleurs pendant les rapports sexuels ou ne trouvent tout simplement pas les rapports sexuels agréables. Pour de nombreux hommes, la sexualité est un facteur important de leur qualité de vie. Sachez que ces préoccupations sont courantes et que votre équipe soignante peut vous conseiller. Notez vos questions et vos préoccupations afin de ne pas oublier de les poser. Si votre prestataire de soins ne peut pas vous aider, demandez-lui de vous recommander quelqu'un qui le peut.

Puis-je avoir des relations sexuelles pendant le traitement ?

Quelques facteurs permettent de déterminer si l'activité sexuelle est sans danger pendant le traitement.

  • En général, l'activité sexuelle est bonne pendant le traitement si l'intérêt, l'énergie et le niveau de confort le permettent. Si vous ne vous sentez pas à l'aise dans l'intimité sexuelle après une opération ou pendant une chimiothérapie ou une radiothérapie, les câlins, les baisers, les prises de mains et les massages peuvent être agréables et réconfortants.
  • Si vous avez subi une intervention chirurgicale impliquant la région pelvienne (cancers de la prostate, des testicules et du pénis, cancers colorectaux et anaux), vous devrez peut-être prévoir un délai supplémentaire pour la guérison avant d'avoir des relations sexuelles impliquant une stimulation du pénis ou une pénétration vaginale ou rectale (avec un pénis, des jouets, des vibrateurs ou des dilatateurs). Si vous êtes traité pour un cancer buccal, soyez prudent lors de rapports sexuels buccaux.
  • Si vous avez un faible nombre de globules blancs ou de plaquettes (les plaquettes inférieures à 50 000 sont préoccupantes), vous devrez peut-être vous abstenir de toute activité sexuelle impliquant une pénétration vaginale ou anale. En effet, le risque d'infection ou de saignement est plus élevé lorsque le nombre de plaquettes est faible.
  • Si vous avez des plaies dans la bouche (mucosite), vous ne devez pas avoir de relations sexuelles orales.
  • N'ayez pas de rapports vaginaux si vous avez des plaies ouvertes sur vos organes génitaux.
  • N'ayez pas de relations sexuelles anales réceptives si vous avez des plaies dans la région rectale, des saignements rectaux ou des déchirures dans le tissu rectal.
  • Si vous avez reçu une curiethérapie pour un cancer de la prostate (grains), assurez-vous de suivre les conseils de votre équipe d'oncologie concernant la limitation des contacts physiques étroits pour éviter d'exposer votre partenaire aux radiations.

Guide des hommes sur la sexualité pendant et après le traitement du cancer

Conseils pour une activité sexuelle saine et sûre :

  • Assurez-vous d'utiliser un moyen de contraception fiable pour éviter une grossesse. Même si vous pensez ne pas produire de sperme, vous pouvez être fertile et concevoir.
  • La chimiothérapie peut être excrétée dans la salive et le sperme pendant 48-72 heures après un traitement. Vous devez utiliser un préservatif pour les rapports sexuels oraux ou les rapports (vaginaux ou anaux) pendant cette période afin d'éviter que votre partenaire ne soit exposé à la chimiothérapie. Cela inclut la chimiothérapie par voie intraveineuse et orale - même les médicaments de chimiothérapie qui sont pris quotidiennement.
  • Pensez à l'activité sexuelle en dehors des sentiers battus - elle ne doit pas nécessairement impliquer des rapports sexuels ou des relations orales. Essayez de vous embrasser, de vous toucher, de vous caresser pour vous satisfaire l'un l'autre. Comme la salive peut contenir de la chimiothérapie pendant 48 à 72 heures après le traitement, vous devez éviter d'embrasser à bouche ouverte pendant cette période, car cela peut exposer votre partenaire à la chimiothérapie.
  • Gardez la communication ouverte. Parlez de ce qui vous fait du bien et de ce qui n'en fait pas ; communiquez avec votre partenaire lorsque vous êtes fatigué ou mal à l'aise.
  • La chirurgie du cancer peut rendre une position particulière douloureuse. Essayez différentes positions pour trouver ce qui est le mieux pour vous et votre partenaire. Par exemple, si la position sur le dessus pendant la pénétration est douloureuse ou si l'effort est trop important, le fait d'avoir les deux partenaires couchés sur le côté ou votre partenaire sur le dessus peut être plus confortable.
  • Discutez avec votre équipe soignante des moyens de faire face aux changements de votre image corporelle et de votre santé sexuelle. Pour certains, il peut être utile de parler avec d'autres hommes dans un groupe de soutien pour hommes ou sur un forum de discussion en ligne. D'autres peuvent trouver utile l'aide plus intensive d'un prestataire de soins de santé mentale, qui possède une expertise dans le travail avec les hommes atteints de cancer.
  • Quelques conseils pratiques pour les problèmes d'image corporelle : l'exercice, le maintien d'un poids santé et une bonne alimentation peuvent améliorer la fatigue, l'humeur et l'estime de soi. Si vous perdez vos cheveux, essayez un chapeau confortable. Si vous avez une stomie, l'utilisation d'une housse de stomie comme camouflage peut aider à dissiper les inquiétudes concernant le fait que d'autres personnes remarquent le sac (faites une recherche en ligne sur les housses de stomie pour hommes).

Guide des hommes sur la sexualité pendant et après le traitement du cancer

Effets potentiels du traitement du cancer sur l'activité sexuelle

Les différents traitements du cancer peuvent avoir des effets différents sur votre fonction sexuelle. Cet aperçu vous donnera une idée des problèmes potentiels qu'un homme peut rencontrer. Toutefois, vous devriez discuter de votre cas particulier avec vos prestataires de soins. Dans nombre de ces situations, un homme peut encore ressentir du plaisir et atteindre l'orgasme. Si vous avez des problèmes sexuels, vous pouvez consulter un urologue (un médecin spécialisé dans les organes génitaux et le système urinaire), qui peut vous proposer des traitements pour les troubles de l'érection et d'autres problèmes sexuels.

Chirurgie

  • La chirurgie pelvienne peut entraîner des modifications des nerfs et des vaisseaux sanguins responsables de l'érection. Il peut en résulter une diminution de la capacité à obtenir et à maintenir des érections. Même une chirurgie "épargnant les nerfs" entraîne des dommages aux nerfs. Chez certains hommes, il peut falloir jusqu'à deux ans pour retrouver une fonction érectile. Les experts recommandent de commencer la "rééducation du pénis" (obtenir des érections à l'aide de médicaments) peu après l'opération pour obtenir les meilleurs résultats.
  • La chirurgie peut affecter l'éjaculation lorsqu'elle implique l'ablation de certaines parties ou des dommages aux nerfs qui jouent un rôle dans l'éjaculation. Il en résulte une éjaculation "sèche", c'est-à-dire que l'homme atteint l'orgasme, mais qu'aucun sperme n'est libéré. Le sperme est soit réabsorbé par le corps, soit dévié vers la vessie et excrété dans l'urine à un moment ultérieur.
  • La chirurgie pour le cancer de la prostate peut également entraîner une éjaculation "sèche" car la prostate et les vésicules séminales ne sont plus présentes et celles-ci sont responsables de la sécrétion du liquide qui constitue l'éjaculat. Il est important de se rappeler que cela ne présente aucun danger et que l'homme peut toujours atteindre l'orgasme sans éjaculation.

Radiation

  • Les radiations dans la partie inférieure de l'abdomen peuvent endommager les vaisseaux sanguins ou les nerfs nécessaires à l'érection. Chez certains hommes, cela se produit lentement pendant un an ou plus après le traitement.
  • Le risque de développer un dysfonctionnement érectile dû aux dommages causés par les radiations augmente avec l'âge, les hommes plus âgés et ceux qui avaient une mauvaise fonction avant le traitement étant les plus exposés. En outre, d'autres problèmes médicaux peuvent augmenter le risque, comme le diabète, les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle et certains médicaments qui traitent ces affections.
  • La radiothérapie du cancer de la prostate peut également entraîner une éjaculation "sèche", car la prostate et les vésicules séminales sont endommagées et incapables de sécréter le liquide qui constitue l'éjaculat. Il est important de se rappeler que cela ne présente aucun danger et que l'homme peut toujours atteindre l'orgasme sans éjaculation.

Chimiothérapie et hormonothérapie

  • La chimiothérapie ne provoque pas souvent de troubles de l'érection, bien qu'elle puisse affecter le désir d'activité sexuelle. Votre désir peut fluctuer au cours du traitement.
  • L'hormonothérapie pour le cancer de la prostate est conçue pour diminuer le taux de testostérone ou empêcher votre corps d'utiliser la testostérone. Cela peut entraîner une perte de désir sexuel, des troubles de l'érection et des difficultés à atteindre l'orgasme, qui ont tendance à se développer lentement au cours des premiers mois de l'hormonothérapie.

Comment démarrer

Vous avez eu une période sans sexe et vous vous sentez maintenant prêt à relancer votre vie sexuelle, mais comment commencer ? Mettez de l'ambiance - qu'est-ce qui vous a fait naître une romance avec votre partenaire avant le cancer ? De la musique, un repas romantique ou une soirée ? Détendez-vous et ne vous forcez pas à faire l'amour du premier coup. Prenez votre temps, profitez de l'autre et surtout, communiquez.

La sexualité après le cancer

La sexualité ne se limite pas au sexe ; elle comprend les aspects physiques, psychologiques, émotionnels et sociaux de la sexualité. Dans le monde réel, cela signifie comment vous vous percevez, comment votre partenaire vous perçoit, comment vous sortez avec quelqu'un après un cancer, comment vous satisfaites votre besoin de relations sexuelles après un cancer et bien d'autres choses encore.

La façon dont le cancer affecte votre sexualité est différente pour chaque personne. Certaines personnes trouvent le soutien dont elles ont besoin auprès de leur équipe de soins, de leur partenaire, de leurs amis ou d'autres survivants. Vous pouvez trouver le soutien dont vous avez besoin pour reprendre contact avec votre propre sexualité par l'intermédiaire d'un groupe de soutien ou d'un ami proche. Il existe un certain nombre de groupes en ligne qui hébergent des forums de discussion où vous pouvez "parler" de vos préoccupations avec quelqu'un qui y a participé.

Pour ceux qui trouvent les choses plus difficiles, un prestataire de soins de santé mentale peut vous aider à faire face au traumatisme physique et émotionnel qu'apporte le cancer et à déterminer comment aller de l'avant, que ce soit avec un partenaire ou à la recherche d'un partenaire. Recherchez un thérapeute spécialisé dans le travail avec les personnes atteintes de cancer et/ou dans les questions sexuelles et relationnelles.

Cet article traite des sujets suivants : 

Cancer et sexologie

Faire l'amour pendant la chimiothérapie

Faire l'amour quand on a un cancer

➽ Cet article ne remplace pas l'avis d'un médecin. C'est un article informatif. 

✶✶✶

Découvrez votre boutique Mademoiselle Foulard

 ✶✶✶

Ajouter un commentaire

 (avec http://)